fbpx

Tu constates que tu vis des situations ou des conflits qui se répètent quelques soit les relations, tu veux découvrir une autre manière d’être au monde, alors prend le temps de lire la suite. 

CAPT ou pas CAPT?

Dans cet article je vais vous parlez de CAPT. C’est quoi ? Vous ne connaissez pas ? 

Au sein de la Forêt Nourricière, nous essayons d’être le plus authentique possible, dans notre manière d’être et de communiquer, nous sommes assertifs (voir article). Ce qui se traduit par la Communication Authentique Profonde et Transformative

L'origine

Franck Nathié met au point cette méthode depuis plus de 10 ans. Elle mélange la Communication Non Violente, la Communication transformative, l’analyse transactionnel dans les collectifs et 45 années d’expérience de Diana Leaf Christian sur le vivre ensemble en écovillage. 

Ce que cela m'apporte dans ma vie

Depuis que je vis comme cela 2017, j’ai fait tomber certains de mes masques, je suis plus en paix avec moi même, j’ose m’exprimer et exprimer au monde qui je suis, en ayant moins peur du regard de l’autre et du jugement. Ce n’est pas toujours simple, cela m’oblige à aller voir mes parts d’ombres, les regarder, les observer et de se rendre compte de tout ce qui s’y cache. Mais quel bonheur de transformer le plomb en Or: nos déchets humains sont des ressources inexploités.

Mes difficultés

Etape 1 : L’une des plus difficiles pour moi est d’accepter que l’autre n’est pas là pour me faire ch… mais pour combler ses besoins. “Moi : Pourquoi tu viens me déranger quand je travaille alors que je t’exprime clairement que je veux être tranquille,  besoin de l’autre : c’est juste que j’ai besoin de me relier à toi”

Etape 2 :  Se mettre en mode observateur,  je me reconnecte à mes émotions depuis mon burn out de 2015, donc observer les faits et rien que les faits, sans trop juger ni me sentir submergé pas mes émotions est plutôt simple pour moi.

Etape 3 : Dans le fond je voulais quoi? bien souvent je ne sais pas. Ce que je constate souvent,  c’est qu’après une dispute le résultat de la discussion ne correspond pas à mes attentes…

Etape 4 : Pour les besoins, c’est beaucoup plus complexe pour moi car j’éprouve encore de la difficulté à mettre des mots sur mes émotions et mes besoins cachés derrières. Depuis que je suis petit, je suis du coté des gentils / sauveur, et donc je suis du genre à m’effacer quand il y a un conflit ou rogner mes besoins pour que le collectif fonctionne. C’est ce qui m’a amené au Burn Out en 2015, ne pas s’écouter, ne pas se respecter ne dure qu’un temps. Je chemine encore sur l’expression de mes besoins et j’ose affronter ce que cela fait chez l’autre quand je m’exprime. 

Etape 5 : Ce que je comprends depuis peu, c’est que je suis formaté dans un rôle, un personnage qui s’est construit grâce à son environnement, et donc, qui a appris à survivre avec ces schémas. Mon jeu aujourd’hui est de sortir de ces schémas, car utiliser et réutiliser les mêmes stratégies ne fonctionne pas. 

“La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent.”
Albert Einstein

Etape 6 : Donner c’est comme ça que j’ai construit l’estime de moi, laisse moi t’aider et tu vas m’aimer. Oui, mais cela donne la responsabilité à l’autre, et quand il vous repousse ça fait mal. 

Aujourd’hui j’ai compris que pour réellement donner aux autres, il faut tout d’abord donner à soi-même. Mon objectif quand je me lève (je n’y arrive pas tous les jours) c’est de rendre un être humain heureux et si tout le monde fait cela (sans être dans le monde des bisounours) tout ira dans le sens de la vie 😉 

Savez vous quel humain j’essaye de rendre heureux tous les jours? ( je vous laisse répondre en commentaire)

Etape 7 : Une fois toutes les premières étapes franchies, faire une demande claire et négociable devient facile car je suis droit dans mes bottes. Quand j’ose dire ce qui ne va pas, cela peut gêner l’autre j’en suis conscient et je m’efforce d’y mettre de la douceur. Aujourd’hui, je dis ce qui doit être dit, ce qui est juste pour moi même si ce n’est pas simple.

Je vous invite vraiment à tendre vers cette approche, l’authenticité.

Je vous laisse avec cette phrase : 

Etre Heureux n'est pas nécessairement confortable
Thomas d'Asembourg

Tony Hébert : le 03/12/2020

6 Comments
Laisser un commentaire