Les 7 clés du jardin forêt productif

Dans sa vidéo Les 7 clés du jardin forêt productif, Franck Nathié met en avant 7 points essentiels pour créer des jardins multi-étagés à haut rendement. 

Convaincue que c’est par l’expérimentation qu’on apprend, je vous propose d’explorer en détail chacune de ces 7 clés en 7 épisodes, en les mettant en pratique avec des petits exercices concrets. L’idéal si vous avez votre propre terrain, c’est de le prendre comme référence : vous gagnerez du temps pour la suite de votre projet !

Je me prête à l’exercice également, pour illustrer les 7 conseils : je pars sur une parcelle de petite taille, avec un sol assez lourd et humide.

Chaque terrain, chaque biotope est différent, et chaque technique ne s’applique pas à tous les projets : le vôtre devra donc être adapté à vos contraintes. Alors à  vous de jouer, avec vos réalités de sol, climat, topographie…!

Épisode 2 – Respecter la morphologie des plantes

Nous avons créé dans l’épisode 1 Choisir des variétés gustatives, résistantes aux maladies et productives notre liste d’arbres préférés, résistants et donnant des fruits délicieux. L’étape suivante est de réfléchir à leur emplacement sur le terrain, et pour ça apprendre à mieux les connaître ! 

Nous en avions parlé dans l’article C’est quoi la synergie végétale : l’association des plantes en fonction de leurs critères morphologiques (forme du système racinaire, port de la plante, etc.) est indispensable.

 

L’exercice du jour ? À partir de la liste de plantes réalisée à l’épisode 1, nous allons les classer en strates, pour trouver leur emplacement idéal. En synthétisant ses années d’observations et d’expérimentations, Franck à défini 9 strates pour organiser les plantes les unes par rapport aux autres, et leur permettre de créer les relations les plus bénéfiques possible. 

Nous garderons seulement pour cet exercice la catégorie des arbres, car ce sont eux qui prennent le plus de place, et ils ne sont pas déplaçables (mais le même exercice sera à refaire avec les autres plantes, du potager notamment).

Voici les 9 strates représentées sur un schéma, avec la morphologie des végétaux à leur taille “adulte”  (à retrouver dans le livre Multiplication des plantes fruitières, Ressources végétales ) :

poster des 9 strates foret nourricière Franck Nathié

À partir de ce schéma, prenez chacune des plantes de votre liste, et placez là dans la bonne strate. Cela vous permettra d’organiser l’implantation de vos végétaux en fonction de leurs besoins en place et en ensoleillement. Dans l’idéal, les 1ères  strates sont placées vers le sud du terrain, et la strate canopée au nord, pour ne pas faire d’ombre aux strates les plus basses.

Voici ce que cela donne pour mon jardin :

Strate 8 – très grands arbres (8 à 25 m) : Mon jardin est petit : je n’y placerai pas de grands arbres, qui prendraient tout l’espace. 

Strate 7 – grands arbres (4 à 8m) :

  • Poirier Beurré superfin ou Beurré d’Anjou
  • Pommier Topaze et Otava

Strate 5 – lianes :

  • Kiwaï Hardy red  

State 4 – petits arbres et arbustes / buissons hauts (2 à 4 m) :

  • Pêcher Reine des vergers ou May Flower

Attention : pour placer vos arbres intelligemment les uns par rapport aux autres, vous devez impérativement connaître leur morphologie une fois grands. Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, car on peut modifier leur taille en fonction du porte-greffe que l’on choisit. 

Dans mon cas, les pommiers peuvent par exemple être semés (ils seront appelés “ francs”) et seront susceptibles d’atteindre la canopée basse, soit jusqu’à 8m de hauteur. Mais mon jardin manque de place : je peux alors décider de les greffer sur un porte-greffe M27 ou M9 (cf tableau ci-dessous). Ils auront alors une taille “adulte” inférieure à 4m. L’idéal pour mon terrain, où je pourrais mettre plus de variétés différentes et les cueillir plus facilement (en revanche ils risquent d’être moins résistants au vent, ou à la sécheresse).

Je choisis donc de passer mes pommiers en strate 4 avec un porte-greffe adapté, pour gagner de l’espace.

Renseignez-vous donc bien sur le porte-greffe avant d’acheter un arbre, sa taille finale en dépend !

Voici un tableau présentant les différents porte-greffes des arbres fruitiers, à utiliser en fonction de la taille d’arbre souhaitée (à retrouver dans le livre Multiplication des plantes fruitières, Ressources végétales )

tableau Forêt nourricière des différents porte-greffes des arbres fruitiers

La hauteur de vos arbres est maintenant connue : vous allez pouvoir les disposer par ordre de taille décroissante, du nord au sud de votre terrain. 

Mais à quelle distance les placer pour que les ombrages des plus grands ne perturbent pas la croissance des plus petits ?

Rassurez-vous, Franck à réalisé un tableau d’espacement des fruitiers pour vous aider à répartir correctement vos arbres (à retrouver dans le livre Multiplication des plantes fruitières, Ressources végétales ) :

Forêt nourricière - tableau d’espacement des fruitiers

Voici ce que cela donne pour les arbres de mon exemple :

  • Poirier Beurré superfin ou Beurré d’Anjou franc : diamètre 7 à 8 m
  • Pommier Topaze et Otava greffés sur M9 : diamètre 3 à 4 m
  • Pêcher Reine des vergers ou May Flower : diamètre 3 à 5 m

Mon terrain étant assez froid et humide, je vais choisir d’espacer un peu plus mes plantes, pour éviter la propagation des maladies et aider le sol à se réchauffer plus vite au printemps.

Comme on le répète souvent à la Forêt nourricière, impossible de faire des généralités en permaculture : l’adaptation est le maître mot ! Prenez donc le temps d’observer les caractéristiques de votre terrain, cela vous aidera à faire les meilleurs choix.

À ce stade, vous avez choisi vos différents types d’arbres fruitiers, et vous connaissez mieux la taille qu’ils ont ou qu’ils peuvent avoir.

Le design de votre jardin forêt va commencer à se construire. La question de comment circuler entre ces arbres et dans le jardin va ensuite se poser.

Rendez-vous donc avec le conseil n°3 au prochain épisode !

 

Qui ne se plante pas n’a aucune chance de pousser !

Marion Dehay, membre active de la Forêt nourricière

Pour en savoir plus :

Retrouvez plus d’informations sur  ces 7 clés par ici !

Laisser un commentaire