fbpx

Quelques recommandations autour de la santé, pour faire face aux virus et maladies diverses qui nous touchent

Si le corps est un bateau, l’équilibre de celui-ci est complet quand le mât est bien droit, que le bateau flotte bien (ni trop enfoncé, ni trop en surface). Vérifier régulièrement l’état de la coque, réparer la voile, sont autant d’éléments, de connaissance du bateau et d’entretien nécessaire pour que celui-ci dure le plus longtemps possible. Si les charges sont trop importantes, celui-ci va tanguer, ne va pas avancer à sa vitesse optimale. ll faudra l’alléger, mieux répartir les charges.

Pour le corps c´est la même chose, celui-ci à besoin d´être compris, entretenu, si il y a des charges inutiles, les alléger pour qu’il retrouve son équilibre.

Nous avons tendance à voir derrière les messages que nous transmets notre corps (tendinite, sinusite chronique) un feu qu´il faut à tout prix éteindre (avec un anti-inflammatoire par exemple). Alors que le corps essaye juste de nous faire passer le message d’un déséquilibre, un message qui n’a pas été écouté et qui s’est accentué parce qu´on ne lui a pas accordé l’attention nécessaire. L’anti-inflammatoire ne va en aucun cas soigner la raison d´être de ce mal: il soigne le symptôme et non la cause. Telle une fuite dans la coque, on rebouche la surface sans chercher la cause. La fuite est toujours là et elle risque de s’agrandir avec le temps, de déséquilibrer davantage le bateau.

La médecine naturelle (à l’inverse de la médecine physiologique), vous invitera à chercher la “cause des causes” et à faire des ponts entre vos différentes maux. Pour trouver son équilibre, le corps se réajuste, si il y a une charge à droite, il compensera à gauche. La “cause des causes” est notre alimentation, notre carburant de tous les jours. Si vous mettez de la conscience et que vous prenez soin de votre corps, il vous emmènera au bout du monde.

Peut-être ferez-vous des liens entre vos différents maux (votre sinusite chronique était en lien avec votre otite, par exemple). Peut être vous rendrez-vous compte que le gluten ou les produits laitiers ne vous conviennent pas. Testez, voyez les résultats par vous même et retirez les charges si vous vous sentez mieux: votre corps ne demande qu’à retrouver son équilibre premier !

Chaque réaction naturelle à des symptômes (fièvre, transpiration, diarrhées, nez qui coule, douleur, etc). Ils ne sont en aucun cas des “problèmes”, mais un moyen pour le corps d’éliminer naturellement, de se décharger des toxines qui le gêne.

Faites confiance à votre corps, les défenses immunitaires sont parfaites, si on en prend conscience et que l’on prend le temps de l’écouter.

 

 

Liste de conseils physiologiques qui activent nos défenses ou accompagne le corps pour éliminer rapidement

 

Cherchez toujours la cause des causes,quelque soit le déséquilibre. Apportez ce qu’il manque et retirez ce qui est en trop.

Cette liste n’est en aucun cas une prescription médicale.
Ce sont des conseils que nous mettons en place à titre personnel et que nous considérons pouvoir vous être utile. Renseignez-vous / écoutez votre corps est notre recommandation première.
Si vous avez des problèmes de santé, rapprochez-vous des professionnels.

Alimentation

  1. Favoriser les produits alcalinisants: légumes verts, crudité, produit brut, non transformé ni raffiné.
  2. Éviter les produits acidifiants et colmatants: gluten, produits laitiers, produits carnés, tous les produits raffinés, légumineuses et céréales cuites, conservateurs, colorants.
  3.  Éviter tout médicament symptomatique: végétaux ou pétrochimique ayant pour but de retirer les symptômes (anti-inflammatoire, anti douleur, antispasmodique, anti-coagulant, etc.). A la place cherchez la cause des causes pour revenir à l’équilibre physiologique.
  4. Aider le corps à se détoxifier: Boire de l’eau pure en quantité, transpirer, boire des tisanes qui aident le foie et les reins (artichaut, genévrier, radis noire).
  5. Faire des jeûnes quand vous vous sentez mal: Les jeûnes hydriques accompagnés de bouillons et de tisanes permettent au corps de se régénérer.
  6. Faire des purges: Les purges huileuses ou alcalines permettent d’éliminer en profondeur les acides et les colloïdes.

Activité physique

  1. Respirer en conscience: faites des exercices de respiration ample, en conscience (type cohérence cardiaque, pranayama, Wim Hof).
  2. Bouger et s’oxygéner dans le jeux, pas par contrainte si possible (Yoga, Taïchi, sport doux, etc.)
  3. Mettre sa peau au soleil: vitamine D (pas trop longtemps pour éviter les brûlures)
  4. Eviter de rester immobile: (télé, ordinateur, etc.)

Psychée et émotions

  1. Développer la quiétude en comblant vos besoins fondamentaux, en diminuant l’inquiétude, faisant face à vos besoins non comblés et en mettant des stratégies en place pour vous redonner de l’autonomie. Rire et aimer, sont des médicaments biologiques antioxydants, la peur et la haine sont à l’inverse des poisons oxydants.
  2. Trouver un espace ou vous pouvez exprimer vos colères et frustrations afin de transformer ces colères en solution de vie (frustration = manque ou excès de quelque chose) afin de trouver une stratégie pour combler ce besoin “quitte à se séparer des gens avec qui vous ne vous sentez pas nourris”. Sinon la colère risque de durer jusqu’à l’arrivée de la maladie.

Repos

  1. Bien dormir d’un sommeil profond, peu importe le nombre d’heures (nous n´avons pas les mêmes besoins), l’important est de vous sentir reposé et de se lever en forme et enthousiaste !
  2. Ne jamais forcer au-delà de vos limites: Qui prend son temps va plus loin 😉

Médicaments puissants qui ne nuisent pas au corps et qui ont un effet sur les maladies respiratoire (type coronavirus, grippe)
Attention, ces recommandations ne sont pas des prescriptions.
Nous vous recommandons de vous renseigner avant d’utiliser une huile essentielle, et de bien regarder les notices d’utilisation pour les enfants et femmes enceintes.

  • La propolis des abeilles en alcoolature : à boire dans de l’eau chaude, 1ml et inhaler dans un mouchoir ou eau chaude
  • L’huile essentielle de ravintsara (à inhaler)
  • L’huile essentielle de laurier noble à inhaler, en cataplasme sur le torse, diluer dans de l’huile ou de l’aloe vera en gel et tisane à boire
  • Et surtout laisser monter la fièvre !!!
 
Prenez soin de vous, Franck Nathié
Laisser un commentaire