fbpx

Définition de l’allélopathie

L’allélopathie est un ensemble d’interactions biochimiques directes ou indirectes, positives ou négatives, d’une plante sur une autre (micro-organismes inclus) grâce au substances chimiques que les plantes peuvent produire (flavonoïdes, terpénoïdes, alcaloïdes, métabolites diverses). La chimie est le seul moyen qu’ont les plantes pour interagir avec leur voisinage.

On parle d’allélopathie négative quand les substances chimiques de l’une nuisent à l’autre ou au deux.
Exemples : le thuya qui produit la thuyone, nuisible et toxique pour beaucoup d’êtres vivants dont les plantes. Les carottes qui produisent une allélopathie qui empêche leurs propres graines de germer au même endroit l’année d’après.

Le fenouil qui est réputé comme mauvais voisin de beaucoup de légumes mais qui permet aux rosacées d’être plus résistantes à la rouille

On parlera d’allélopathie positive quand les effets seront bénéfiques :
Exemple : Les familles des liliacées (ail/oignon) et brassicacées (moutarde, radis) produisent du soufre (que l’on retrouve dans la bouillie bordelaise) ce qui rendra les voisines plus résistantes aux maladies cryptogamiques (oïdium, mildiou, monilia, botrytis, etc.)

Comment tirer parti de l’allélopathie positive pour rendre les plantes plus résistantes ?

  • La vigne peut-elle être résistante au mildiou/oidium/érinose sans aucun traitement?
  • La cloque du pêcher ou la tavelure du pommier peuvent-elles disparaitre grâce à de simples associations botaniques ?
  • Peut-on retrouver les molécules produites par une plante « auxiliaire » dans une autre plante dite « sensible » ?

Comment tirer parti de l’allélopathie négative pour limiter le développement de plantes compétitives ou repousser des insectes nuisibles ?

  • Comment limiter le désherbage ou repousser des insectes autour d’une plante sensible en profitant de l’allélopathie négative ? Comment une plante comestible peut empêcher une autre (peu intéressante, voir compétitive) de se développer ?
  • Par exemple, la rue fétide repousse-t-elle vraiment la piéride du chou (insecte lépidoptère) ?
Laisser un commentaire